Shoyeido - Encens japonais de première qualité

Publié par: Alain jassogne Dans: Informations et conseils Date: mercredi, mars 29, 2017 Commentaire: 0 Frapper: 316

Testxxxxxxxxxxxxxxxx

http://www.loasisdessaveurs.be/images/logo_shoyeido.png

Test

Onze générations d'Excellence

Fondée en 1705, la société SHOYED0 est toujours reconnue au Japon comme la firme la plus renommée dans la fabrication traditionnelle d'encens de qualité supérieure appelés "KOH".

Tous ses produits sont réalisés d'après des recettes ancestrales n'utilisant que les plus fines matières premières naturelles, plantes exotiques, épices, bois précieux, résines et écorces rares en provenance du monde entier.

Comme pour un parfum de haut de gamme, le Maître d'encens prend soin de l'équilibre et de l'harmonie des ingrédients en fonction de la délicatesse des fragrances et de l'action spécifique recherchée.

L'inspiration du maître se reflète dans le nom poétique donné à la nouvelle création, dont la composition exacte reste toujours un secret bien gardé.

Les Dix Vertus du "Koh"

Transmises par un Maître Zen du seizième siècle, elles restent toujours la définition ultime de l'encens.

  • Ouvre la voie du transcendantal
  • Purifie le corps et l'esprit
  • Assainit l'atmosphère
  • Éveille les sens
  • Réconforte dans les moments de solitude
  • Apporte paix et sagesse dans l'agitation du quotidien
  • Ne lasse pas même à profusion
  • Satisfait même à petite dose
  • Ne subit pas l'effet du temps
  • Ne nuit pas même en utilisation journalière

 

Testxxxxxxxxxxxxxxxx

TestTest

 

Fabrication

Les ingrédients soigneusement choisis sont d'abord finement pulvérisés puis tamisés, mélangés et macérés pour que la pâte ainsi obtenue développe la totalité de son arôme et soit enfin transformée en bâtonnets. Ceux-ci seront séchés, sélectionnés et empaquetés à la main.

Les prix des encens s'expliquent par le prix des différents ingrédients employés, qui sont quelquefois véritablement onéreux.

Par exemple les "Jinkô" qui veulent dire en Japonais "Le parfum du bois qui coule", sont des résines pétrifiées, très rares, de bois d'Aquilaria. Ils ne développent leurs arômes exceptionnels qu'après des centaines d'années passées sous terre. Leurs prix peuvent même dépasser celui de l'or.

Dans la production de ses encens raffinés " Koh", SHOYEDO bannit toute utilisation d'huiles synthétiques, de fragrances artificielles, de substances chimiques, de charbon de bois ou autres matières premières inférieures.

Utilisation

"Koh" assainit l'atmosphère à tout montent, stimule la créativité et favorise la relaxation ou la méditation.

C' est l'élément de choix lorsque l'on sert des spécialités asiatiques ou lors de la cérémonie du thé " Cha-Do".

Au centre du jeu "Ecouter le Koh", les encens vous font découvrir la voie du "Koh-Do".

Il peut être utiliser pour le plaisir seulement ou s'offrir en cadeau original et raffiné, toujours très apprécié.

Mode d'emploi

Allumer le bâtonnet et puis souffler la flamme, il se consume seul et lentement.

Le placer dans un brûleur destiné à cet effet ou le piquer dans un bol de sable ou de cendre.

Détendez-vous et sentez le stress et les soucis de la vie quotidienne "s'envoler doucement en fumée..."

L'encens ne doit pas se respirer directement, car la subtilité des fragrances se développe mieux à environ un mètre de distance.

Emballage

Les emballages des produits SHOYEIDO ont tous été créés par des artistes réputés et leur esthétique recherchée ajoute une note de beauté à leur

exceptionnelle qualité et pureté.

L'Art d'"Écouter le Koh"

Originaire de Chine, la tradition de l'encens à été introduit au Japon au sixième siècle en même temps que le Bouddhisme.

Au début les "Koh" s'utilisaient uniquement lors des cérémonies religieuses, mais bien vite la noblesse de la cour impériale prit goût à ces "Fumées de bois exotiques".

Les fragrances s'affinèrent de plus en plus et servirent à parfumer les locaux et les kimonos.

L'art de reconnaître les encens se développa en cérémonie répondant à des rituels établis pour "Ecouter le Koh" (= retrouver les différentes fragrances). C'est ainsi que naquit "Koh-Do" la voie de l'encens à l'instar de "Cha-Do" la voie du thé et " Ka-Do" la voie des fleurs.

Avec le temps les "Koh" gagnèrent de plus en plus de popularité et firent bientôt partie de la vie quotidienne des japonais.

Pourtant, suite aux guerres, l'approvisionnement en matières premières faisant défaut, l'encens tomba dans un certain oubli.

Aujourd'hui on peut observer un nouveau regain pour cette voie fascinante, que SHOYEDO a su conserver intacte à travers les générations.

Dans aucun autre pays les encens n'ont atteint un degré de sophistication et une signification tels qu'au Japon.

Il n'est donc pas étonnant qu' aujourd'hui encore, les plus fins et les plus précieux nous viennent du "Pays du Soleil Levant".

 

Commentaires

Laissez votre commentaire

Gastronomia Artesana Valenciana

Haut